20 août 2016

L’équipement du patineur

Partagez cette page!

L'équipement d'un patineur de vitesseComme pour toute discipline sportive, le patineur de vitesse a lui aussi une collection d’équipement de sécurité ou qui lui permet d’être performant dans son sport.  Nous avons dressé ici une liste de l’équipement nécessaire pour pratiquer le patin de vitesse courte piste.  Notez que tout l’équipement n’est pas obligatoire.  Pour chaque pièce d’équipement il sera indiqué si elle est obligatoire pour tous, pour un niveau en particulier ou facultative.  Vous retrouverez aussi des conseils d’entretien pour garder votre équipement en bon état et augmenter sa durée de vie.

Casque – Obligatoire pour tous

Comme en vélo, le casque protège le patineur de blessures potentielles à la tête en cas de chute.  Il existe des casques conçus spécifiquement pour la pratique du patin de vitesse et nous encourageons fortement les patineurs à se procurer ce modèle.  D’autres types de casques sont aussi acceptables dans la mesure où ils sont rigides, s’attachent sous le menton et où ils ne comportent pas de grandes ouvertures.  Les ouvertures des casques de vélo sont suffisamment grandes pour qu’une lame puisse s’y insérer et blesser gravement le patineur.  Les casques de vélo ne sont donc pas acceptés pour les patineurs de niveau intermédiaire ou avancés.  Ils peuvent cependant être utilisés pour les initiations et les patineurs de niveau débutant.  N’oubliez pas que tous les casques de sécurité ont une date d’expiration et qu’il est hasardeux de continuer à les utiliser après cette date, le matériel n’offrant plus une aussi bonne protection qu’auparavant.

Lunettes de protection – Obligatoire pour tous

Afin de protéger vos yeux d’éclats de glace ou, dans des cas extrêmes, des lames d’autres patineurs, vous devez porter des lunettes de sécurité.  Les lunettes de type « squash » qui s’attachent derrière la tête avec un sangle sont les plus recommandées.  Nous acceptons aussi les vers correcteurs et vers fumés pour les initiations et patineurs débutants (avec teinte légère uniquement), mais sachez qu’il y a toujours un risque de briser vos lunettes en tombant.

Exemple de protège-cou avec bavetteProtège cou – Obligatoire pour tous les patineurs, facultatif pour les essais

Le protège cou vous protège des coupures au cou en cas de chute.  Il est obligatoire pour tous les patineurs.  Le protège cou doit avoir une bavette (protège cou de style gardien de but) afin de bien protéger le cou jusque sur la poitrine.  Le protège-cou n’est pas obligatoire pour les séances d’essais, mais fortement recommandé.

Combinaison de patin (skin ou skinsuit) – Obligatoire pour les patineurs avancés, facultative pour les autres patineurs

En plus de vous donner un look de super-héro et de vous permettre de filer comme l’éclair grâce à votre aérodynamisme, les combinaisons de patin offrent aussi une protection anti-coupures intégrale.  Pour cette raison, nous recommandons fortement aux patineurs qui ont l’intention d’évoluer dans ce sport de s’en procurer une.  Cependant, la combinaison n’est pas obligatoires pour les patineurs de niveau débutant ou intermédiaire.  Le club procède généralement à une commande annuelle de combinaisons en début de saison.  Grâce à un achat de groupe, le club peut offrir les combinaisons à des prix moins élevés que ceux en magasin.  Les patineurs qui n’ont pas de combinaison doivent porter des vêtements de sport confortables et suffisamment ajustés pour ne pas gêner les mouvements ou s’emmêler dans les lames.

Gants – Obligatoire pour tous

En plus de vous garder au chaud, les gants vous protègent d’abord des coupures.  Pour cette raison, il est impératif d’avoir des gants en cuir ou en matériel résistant aux coupures.  Il existe des gants conçus spécifiquement pour le patinage de vitesse courte piste et vous pouvez vous en procurer dans toutes les boutiques vendant du matériel pour ce sport.  Sinon, toute paire de gant de cuir ou résistants aux coupures et à l’eau sont acceptés.  Les gants de laine, de tissus ou d’autres matériaux ne sont pas acceptés.

Tips – Facultatif

Les tips sont les bouts de plastiques que vous avez peut-être remarqué au bout des doigts sur les gants de certains patineurs.  Ils se portent à la main gauche puisque c’est la main sur laquelle le patineur prend appui lorsqu’il effectue un pivot et dépose sa main sur la glace.  Les tips servent à procurer une meilleure glisse au patineur tout en protégeant son gant contre l’usure et la friction.  Cet équipement est tout à fait facultatif.

Protège-genoux – Obligatoire pour tous, sauf pour les initiations

Comme dans ce sport les chutes sont fréquentes, les protège-genoux sont un item d’équipement obligatoire afin de protéger les genoux du patineur en cas d’impact avec la glace.  Des protège-genoux en mousse de style de ceux utilisés pour le volleyball sont parfaitement adaptés au patin de vitesse.  Vous pouvez vous en procurer à faible coût dans tout bon magasin d’articles de sport.  Aussi, la plupart des combinaisons de patin de vitesse sont équipées de protège-genoux intégrés.  Dans tel cas, il n’est pas nécessaire de posséder une paire de protège-genoux supplémentaire.  Pour les initiations, il n’est pas nécessaire d’avoir de protège-genoux, mais il est fortement recommandé de les avoir si vous en possédez.

Exemple protège-tibiasProtège-tibias – Obligatoire pour tous, sauf pour les initiations

Le port de protège-tibias rigide est obligatoire pour tous.  Cet équipement vous protège principalement des coups que vous pourriez recevoir de la lame d’un patineur que vous suivriez de près.  Ils ne sont pas nécessaires pour les initiations.  Les protège-tibias utilisés pour le soccer sont très bien appropriés pour le patin de vitesse et vous pouvez vous en procurer dans toute bonne boutique d’articles de sport.  Bien que la plupart des combinaisons de patin de vitesse possèdent des protèges tibias en mousse, il est obligatoire de porter des protège-tibias rigides sous la combinaison.  Plusieurs combinaisons comportent des poches dans lesquelles les protège-tibias peuvent être glissés pour plus de confort.

Tubes / Bas anti-coupures – Obligatoire pour tous, sauf pour les initiations

Lors de chute, il est probable que votre patin entre en contact avec la cheville de votre autre jambe.  Pour cette raison, le port de tubes ou de bas anti-coupures est obligatoire afin de protéger vos chevilles des coupures dans cette situation.  Malgré le fait que les combinaisons de patin de vitesse soient intégralement doublées en matériel anti-coupures, il est possible que votre cheville soit tout de même exposée du fait que la jambe de votre combinaison ne descende pas suffisamment bas ou que celle-ci ait remonté.  Les tubes ou bas sont donc obligatoires pour tous les patineurs.  Lors de sessions d’initiation, les patineurs ne sont cependant pas tenus d’en avoir.  Vous pouvez vous procurer des bas anti-coupures dans toute bonne boutique d’articles de sports alors que les tubes se trouveront plutôt chez les détaillant vendant de l’équipement spécifique au patin de vitesse.

Patins – Obligatoire pour tous

Comment patiner sans patins!  Les patins pour le patin de vitesse sont différents des patins de loisir ou hockey.  Leur support s’arrête sous la cheville afin de donner au patineur une flexibilité de mouvement à ce niveau.  Ils sont souvent fait en ficher de carbone, de résine de d’autres composés.  Il existe des modèles de taille spécifique, des modèles qui peuvent se mouler à votre pied lorsque chauffés ou il vous est même possible de vous procurer des patins fait sur mesure à la forme de votre pied, le tout dépend de l’investissement que vous souhaitez faire.  Le club possède un inventaire de patins en location pour les patineurs de Gadbois et qui veulent limiter ou étaler l’investissement dans ce sport.  Pour les initiations, le club prête gratuitement une paire de patins.

Lames – Obligatoire pour tous

À quoi bon avoir une paire de patins sans lames!  Les lames des patineurs de vitesse sont beaucoup plus longues que celles des patins de loisirs ou de hockey, allant généralement entre 15 et 18 pouces, mais pouvant être plus courtes ou plus longues selon le patineur.  Elles sont aussi beaucoup plus minces, avoisinant le 1mm d’épaisseur.  Les lames sont faites d’acier, d’aluminium ou d’un composé des deux.  Elles sont disponibles dans toutes les gammes de prix et adaptées aux différents niveaux d’habileté des patineurs.  Bien sûr, les patins loués ou prêtés par le club sont tous équipés d’une paire de lames! Assurez-vous de toujours bien essuyer vos lames après un entraînement pour éviter qu’il y ait accumulation d’eau, qui pourrait résulter dans la corrosion prématurée de vos lames.  Ne gardez jamais vos lames dans le coffre de la voiture après un entraînement.  L’humidité pourrait faire rouiller les lames et en réduire la durée de vie.  De plus, pour les mêmes raisons, assurez-vous de sortir vos patins de votre sac de sport une fois à la maison et que vos lames sont protégées par un protège-lames en tissus.

Exemple protege-lames rigideProtège-lames rigides – Obligatoire pour tous

Les protège-lames rigides permettent au patineur de marcher lorsqu’il porte ses patins et n’est pas sur la glace.  Ces protège-lames ont pour but de protéger les lames contre les égratignures et les débris qui pourraient l’endommager.  Il est important de ne pas laisser les protège-lames rigides sur vos patins lorsque vous ne les portez pas. L’accumulation d’eau dans le protège-lames pourrait causer de la corrosion sur vos lames ou des débris pourraient aussi s’y être logés et l’endommager.

Exemple protège-lames tissusProtège lames en tissus – Obligatoire pour tous

Lorsque vous ne portez pas vos patins, vos lames doivent être recouvertes d’un protège-lames en tissus.  Ce protège-lame évite que les lames soient directement en contact avec des surfaces ou objets qui pourraient les endommager et permet d’absorber l’humidité ou l’eau qui serait encore sur vos lames pour éviter la corrosion.

 

Entretien des lames

Affutage des lames 
Utilisation de burins de carbure après l’affûtage

Partagez cette page!